Le GASE de l’Est nantais cherche son local!

>> Les gasierEs de l'Est (et d'ailleurs) s'opposent à tout relais de leurs initiatives
par des médias nauséabonds <<

L’EcoRéseau soutient l’émergence d’initiatives anticapitalistes, autonomisantes, décentralisées et autogérées sur l’ensemble du Pays Nantais. Nous mettons donc notre site au service des gasierEs afin de diffuser au mieux leurs critères de prospection pour l’installation du  GASE de l’Est Nantais (clique pour découvrir ce projet!)

La rencontre du 18 juin autour du projet d’un troisième GASE à Nantes a porté ses fruits : Un noyau dur s’est constitué et s’attelle à la première étape de construction : Dégoter un local pour l’épicerie.

Un bon plan en vue? Écris aux GasierEs de l’Est : gase.nantest@mailoo.org

Gardons l’œil ouvert et faisons passer le mot dans nos réseaux!

carte sur umap

Clique sur l’image pour découvrir le périmètre de prospection directement sur Umap.

Portrait robot du local idéal

Situé non loin d’arrêt(s) bien desservi(s) (Tram 1, chronobus…)

  • Surface minimale de 20m² pour accueillir l’épicerie (et le stockage) ainsi que les Assemblées et les différentes commissions!
    Plus grand? C’est encore mieux! Un GASE est un bon moyen de soutenir l’implantation de centres sociaux autogérés et autonomes.
  • Sécurisé (on parle d’une épicerie quand même…)
  • Alimenté en électricité (pour le PC qui sert à l’auto-encaissement et la gestion des stocks)
  • Ne dépendant pas de la mairie.

Plusieurs formes d’occupation possibles

Implantation dans un lieu existant partagé avec d’autres groupes sur une base affinitaire.

  • Mise à disposition gratuite d’un espace : Le GASE de Pont Rousseau s’est ainsi établi dans le sous-sol d’une maison nantaise où vit un gasier.
  • Location à prix solidaire : des travaux d’amélioration peuvent faire office de moyen d’échange, le réseau fourmille de savoir-faire.
  • Bail emphytéotique : Une forme méconnue et pourtant intéressante tant pour les futurEs gasierEs que les potentielLEs propriétaires engagés, en difficulté, de biens dégradés ou encore, de proprios qui se refusent à vendre leur bien à des promoteurs-bétonneurs…
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s